Hashtags homophobes: des peines d’amende pour trois twittos

Tweets d'illustration
Tweets d'illustration

Trois personnes ont été condamnées mardi par le tribunal correctionnel de Paris à des peines d’amende pour avoir tweeté, en août 2013, des messages reprenant des hashtags homophobes.

Le 10 août 2013, trois hashtags s’en prenant à la communauté homosexuelle avaient été lancés sur le réseau social Twitter: #lesgaysdoiventdisparaîtrecar, #BrûlonsLesGaysSurDu et #SiMonFilsEstGay.

Plusieurs milliers de messages reprenant ces mots-clés étaient postés sur Twitter en quelques heures.

LA DÉFENSE « C’ÉTAIT POUR RIRE » INVOQUÉE
Des investigations techniques ont permis d’identifier trois personnes ayant chacune posté un message déclinant l’un de ces hashtags: « #BrulonsToutLesGaysSurDu legion 88 – La chasse aux pd » (en référénce à l’un des titres du groupe néo-nazi Legion 88), « #BrulonsLesGaysSurDu Bois sec, du charbon et un peu de diesel mélanger à du SansPlomb 98… Allez soyons fou, rajoutons de l’éthanol » et « BrulonsToutLesGaySurDu feux tous simplement comme apéritifs avant l’enfer ».

Seuls deux des trois internautes ont reconnu les faits, déclarant aux enquêteurs qu’ils avaient posté leurs messages « pour rigoler ». Les trois prévenus ont été condamnés à 300 euros d’amende avec sursis pour le premier et 500 euros d’amende chacun pour les deux autres pour provocation à la haine et à la violence à raison de l’orientation sexuelle.

Le tribunal les a également condamnés à verser l’un 300 euros, les deux autres 500 euros chacun à titre de dommages et intérêts à l’association de lutte contre l’homophobie Comité IDAHO, qui était partie civile.

Avec AFP.

commentaires

Pour continuer la lecture...