Clubbing: A Marseille, un club gay friendly ouvre sur la Canebière

canebiere-rect.jpg

Inauguration ce vendredi du «Live», une boîte de 300 m2 aussi gay que ses patrons, un père et son fils!


«Le Live» ouvre au 75, la Canebière dans un environnement très musclé: à deux pas d’un commissariat de police et d’une caserne de sapeurs-pompiers. Avis aux amateurs d’uniformes!

Dans une ville super friendly comme Lyon, Lille ou Montpellier, c’est le genre d’inauguration qui n’émouvrait pas grand monde. Mais à Marseille, elle fait figure d’événement. Ce vendredi 16 décembre, une boîte va ouvrir pour la première fois ses portes. Pas n’importe laquelle. Pas n’importe où. Un club gay, friendly certes, mais avant tout gay, au 75 la Canebière, autrement dit au cœur des Champs-Elysées de la Cité phocéenne. Bien que deuxième ville de France, cet inébranlable vestige du machisme méditerranéen ne comptait jusqu’ici qu’un club gay pour plus d’un million d’habitants.

«Classe et sexy»
A compter de ce vendredi, le vénérable «New cancan» aura donc un concurrent: «le Live». Une boîte de 300 m2 tapie au fond d’une galerie commerciale. Elle est née de la volonté, pugnace puisque les travaux ont trois mois de retard, d’un tandem peu banal. Originaires de Bretagne, Serge, 48 ans, Romain, 24, sont père et fils! Mais gays tous les deux. Et si tous les deux rêvaient d’ouvrir une boîte gay, c’est qu’elle constitue le trait d’union entre leurs expériences complémentaires. Bars, restaurants, le père est réputé pour avoir fait prospérer quelques affaires à l’ombre de Notre-Dame-de-la-Garde. Décorateur d’émissions de télé, Romain est, lui, surtout connu pour avoir écumé les boites du Sud-Est. Alors le pater a naturellement hérité de la gestion du business. Et le rejeton la direction artistique.

«On veut faire l’endroit classe et sexy qui manquait à Marseille. A dominante gay sans être ghetto», théorise Romain. Il a donc imaginé «une ambiance très lounge», un camaïeu de gris avec des banquettes chocolat et une constellation de leds. Au service, dix-sept personnes les grands soirs dans le staff, dont trois gogos. Que des beaux mecs que Romain a recrutés personnellement et dont il ne se lasse pas de faire défiler les photos sur son téléphone!

«Un énorme potentiel»
Mais ce dont le directeur artistique parle avant tout, c’est de sa programmation. Thématique: afterwork le jeudi, electro house le vendredi, clubbing le samedi et burlesque le dimanche. Aux platines, pas de DJ résident, mais un roulement d’étoiles montantes comme Nick Silva de Matinée group pour l’opening party ou Micka des soirées Délices…

Père et fils croient durs dans «le Live»: «Entre Toulon, Aix, Avignon, Nîmes et Marseille, il n’y a pas vraiment de concurrence. Il y a un énorme potentiel de clientèle gay et gay friendly insatisfaite jusqu’ici. Marseille est la deuxième ville de France, mais la dernière au niveau milieu. Ce n’est pas logique, d’autant qu’on aura l’Europride en 2013. Il nous reste deux ans pour faire de Marseille une ville friendly. » A grands coups de beats !

Le Live
75, la Canebière

Ouverture le 16 décembre. 18 euros l’entrée avec conso, préventes à 12 euros pour l’opening party sur wootickets.fr/opening-du-live-clubbing.
Plus d’infos au 07.61.79.13.13

commentaires

Pour continuer la lecture...