Mariage à Cabestany: une «provocation» pour la ministre Claude Greff

greff-R2.jpg

Alors que le mariage de deux hommes dans les Pyrénées-Orientales doit avoir lieu aujourd’hui, la ministre de la Famille juge «inacceptable» cette «provocation électorale».

La secrétaire d’Etat à la famille Claude Greff a qualifié vendredi de «provocation électorale» l’appel du maire communiste de Cabestany (Pyrénées-Orientales) à tous les élus pour qu’ils célèbrent des mariages de personnes du même sexe (lire notre article).

«Inacceptable»
Cet appel «est une provocation électoraliste à la veille des élections présidentielles et il est inacceptable d’utiliser le pouvoir conféré par la loi pour la détourner», écrit Mme Greff dans un communiqué.

La démarche du maire de Cabestany, Jean Vila, est «illégale», affirme-t-elle également, rappelant l’arrêt de la cour de cassation dans l’affaire de Bègles.

Débat «ouvert»
La ministre estime également, qu’alors que «le débat est ouvert en France», «ce type d’action ne fait pas progresser la question mais contribue à crisper les positions». «Ce débat doit avoir lieu dans le respect de la loi et des opinions de chacun», poursuit-elle.

M. Vila veut marier samedi deux hommes et imposer dans la campagne politique de 2012 la question de la légalisation du mariage homosexuel qui n’est pas reconnu en France. L’unique mariage homosexuel à ce jour avait été célébré en 2004 par Noël Mamère, maire écologiste de Bègles (Gironde), mais il avait été annulé par la justice.

Avec AFP. Photo: DR.

commentaires

Pour continuer la lecture...