Lesbiennes au travail: l'enquête de L'Autre cercle

Résultats édifiants de l’enquête de l’association des homos au travail.

« Homosexuelle en 2008, faut-il se taire pour ne pas subir? » s’interroge L’Autre cercle. L’association a présenté à l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie les résultats d’une enquête menée depuis octobre 2007 auprès des lesbiennes sur leur ressenti vis-à-vis de la double discrimination dont elles peuvent être victimes, en tant que femme et homosexuelle au travail. 550 femmes y ont répondu, dont les deux tiers hors de la capitale. Les résultats sont édifiants: deux tiers des répondantes ne sont pas visibles sur leur lieu de travail, et même parmi celles qui en parlent librement, 32% disent ne pas être acceptées ou juste tolérées.Les raisons de cette non-visibilité: 38% des répondantes se sentent discriminées en tant que femme et 35% en tant qu’homosexuelle; 21% des répondantes cumulent les deux discriminations. Au total, plus de la moitié se sentent discriminées parce qu’elles sont femmes ou homosexuelles: 18% ont été victimes de harcèlement et 2% d’agression physique. Enfin, dans 82% des cas, il ne s’est rien passé pour l’auteur des faits. »Les chiffres de cette enquête montrent une stagnation par rapport aux études des années précédentes et confirment que plus l’environnement professionnel est respectueux de la diversité, plus les homosexuelles sont visibles », analyse L’Autre cercle, qui mobilise ses partenaires « afin que la responsabilité des employeurs soit engagée et que la promotion de la diversité et de ses bonnes pratiques soit enfin une réalité ».

commentaires

Pour continuer la lecture...