Centre des mémoires LGBT: avis très favorable des Archives de France

La direction des Archives du ministère de la Culture estime que le projet d’archives homosexuelles est « fondamental et qu’il doit exister ».

Serait-ce enfin le signal de la mise en route pour les archives homosexuelles de Paris, désormais appelées Centre des mémoires LGBT de Paris/Île-de-France? L’espoir est permis grâce à l’avis « très favorable » des Archives de France, par la plume de leur directrice Martine de Boisdeffre. Celle-ci s’apprête à envoyer un courrier à son ministre de tutelle, celui de la Culture, dans lequel elle affirmera que le centre « doit exister, car c’est un projet fondamental ». Cet avis pourrait ouvrir la voie prochainement à un vote de subventions de l’État, après l’avis également très favorable des Archives départementales, et en attente d’une rencontre prochaine avec la région. Odette Christienne, adjointe au maire de Paris chargée du patrimoine, a demandé une réunion afin de préfigurer le comité scientifique du centre. Celui-ci décidera, enfin, de la mise en place concrète du projet, trois ans après le versement d’une subvention par la mairie de Paris, et alors que des protestations contre la lenteur du projet se sont faites entendre (lire Quotidien du 10 mars).

commentaires

Pour continuer la lecture...